Ce texte trouvé sur FB ce matin me donne envie de parler de ces disputes que je côtoie fréquemment dans mon cabinet de consultations.

IMG_4122

Je n’ai malheureusement pas l’auteur.

Les cris, les colères sont extrêmement fatigantes. Les émotions nous parlent, expriment des besoins qui s’exposent malgré nous et que nous n’arrivons pas toujours à décoder.  Très souvent l’émotion nous éloigne de la capacité à réfléchir et à trouver la solution. Normal, le cerveau, envahi par l’émotion, n’a pas allumé la même zone pour pouvoir trouver le résultat approprié. C’est donc la scène du « bac à sable ».  Chacun s’envoie du sable, tour à tour, et c’est souvent l’escalade.

Eckart Tolle me met sur le chemin de cette réflexion au sujet des disputes. Et j’aime beaucoup son approche de la culpabilité. Il n’y a pas de coupable dans cette évolution, nous sommes en apprentissage.

IMG_4123

 » la souffrance est elle nécessaire? Oui et non. Si vous n’aviez pas souffert comme vous l’avez fait, vous n’auriez ni profondeur humaine, ni humilité, ni compassion. Vous ne seriez pas en train de lire ceci, maintenant. La souffrance casse la coquille de l’égo, et vient un moment où celui-ci a rempli son but. La souffrance est nécessaire jusqu’à ce que vous preniez conscience de son inutilité » E. Tolle

J’ai beaucoup réfléchi à cette notion d’ego, dans mon travail de réflexion personnelle, dans mon parcours thérapeutique mais aussi dans celui de thérapeute et de formatrice en confiance en soi. J’ai remarqué chez moi, comme chez les autres, au plus la confiance en soi est présente, au moins l’égo a besoin de prendre la place. Lorsque l’égo est calmé, en paix, le jugement et la dispute n’ont pas besoin d’être présents. Il y a là donc une piste, celle d’être en paix, en confiance. Vouloir avoir raison éloigne la paix. S’aimer soi, pour aimer l’autre, c’est être d’abord soi en paix, le conflit n’aura pas sa place. Si l’autre n’est pas d’accord, veut avoir raison, qu’il s’énerve devant moi, je peux juste l’observer et attendre le calme (SI et seulement SI mon égo est calme !) , à un moment, il comprendra peut être (ou pas si ce n’est pas son moment) mes pensées , cela n’est pas si important à mes yeux. En attendant, nous pouvons récupérer du lien, au lieu de le déchirer.

Je replonge dans le livre écrit avec mon papa sur cette idée de dispute. En voie vers la discute, un mode d’emploi que je donne aux couples au sujet de la recherche de solutions sans la guerre.

« Lorsque l’inévitable colère entre dans la relation, mieux vaut la mettre entre parenthèse (s’éloigner, bouder un peu, se calmer) afin de revenir l’un vers l’autre lorsque nous nous sommes calmés. L’émotion entache la raison. La dispute ne nous permet pas d’obtenir la guerre du pouvoir (c’est moi qui ai raison). Au contraire, elle nous éloigne de la réflexion constructive. Il est possible d’apprendre cela, de se mettre d’accord pour stopper la guerre quand elle commence et de se retrouver après pour en discuter calmement. La dispute, appelons cela plutot, la “discute”, permet aussi au couple d’entrer en connaissance de l’autre. “Qui es tu et pourquoi tu es sensible à cela? “

Le couple doit néanmoins savoir qu’il y aura des éternels désaccords et qu’il vaut mieux ne pas essayer de convaincre l’autre dans ces désaccords, car c’est du temps perdu, de l’énergie dépensée et cela risque de blesser la relation. Un couple n’est pas nécessairement en totale connivence, il est bon aussi de développer nos individualités, nos différences. Nous pouvons nous dire “Nous ne sommes pas d’accord et ce n’est pas grave” et passer à autre chose.

Tentons le plus souvent de partager nos accords et de développer la tendresse et l’estime pour l’autre, qui sont un véritable antidote au mépris, attitude qui reste une des plus grandes destructrices du couple. » extrait de « Toute une vie d’amour »

Capture d’écran 2020-05-01 à 09.39.03

 

About Sophie Mercier

Thérapies, accompagnement de l'individu, du couple et de la famille, conférences. Coach en Mincithérapie. Animatrice EVRAS Nivelles et Charleroi

Comments are closed.

Post Navigation