Qui suis-je?

1167520_10202633448297596_164428137_o

De génération en génération, on observe des métiers de communication, d’accueil et d’éducation dans ma famille. Je fais donc partie et « honneur » à cette loyauté familiale et je le vis dans toutes mes cellules depuis mon enfance.

Mon papa est le plus proche de moi en cette matière et reste une référence à mes côtés. Il m’a enseigné l’amour dans toutes ses aventures, l’humour, présent constamment dans notre vie, le sens du lien, des mots et de l’écriture. Je suis dans une famille d’artistes et la créativité est notre quotidien.

J’ai eu deux vies d’adulte jusqu’à présent… On peut vivre plusieurs vies très riches, c’est possible !

Un premier mariage duquel sont nés trois enfants fantastiques. Un mariage qui m’a appris le rôle de parent et une association qui s’est terminée dans le respect et l’amitié, prêts chacun pour de nouvelles aventures… Ce qui me permet de voir le divorce comme une expérience de vie qui nous construit pour un avenir nouveau.

Ces premiers vingt ans d’adulte m’ont permis d’accompagner professionnellement de nombreux enfants à grandir. Mon premier métier d’institutrice maternelle est une école pour moi car j’ai la chance de vivre cela dans un enseignement qui prône le constructivisme. Pédagogie qui s’associe à merveille avec ma vie de conseillère conjugale (depuis 10 ans), puisqu’elle valorise la capacité de croire en l’autre, de le faire avancer dans toutes ses potentialités, de développer les savoir-êtres et notamment la compétence de trouver et de construire le savoir par soi même, ce qui est un outil qui se révèle performant avec les couples et les familles.

J’ai aussi expérimenté avec des personnes de qualité, plusieurs groupes de paroles autour de la parentalité ( un groupe de parents et bébé pour un espace s’inspirant des maisons ouvertes de Dolto et un groupe de parole en maternité pour  » devenir parents »)

Ensuite, Un second mariage d’amour dans lequel, je suis belle- mère, ce que j’ai dû apprendre et qui m’a permis de me former à ce nouveau rôle et aux richesses et difficultés de la vie de famille recomposée. Dans cette union est arrivé un petit garçon qui fait le lien entre tous ses frères et sœurs en me donnant le statut de maman d’un quatrième petit bonheur. Mon mari sociologue s’associe à moi en toute complémentarité et m’apprend les richesses de l’observation et de la curiosité. Je suis avide d’apprendre et de découvrir, et toujours en mouvement.

Les expériences, les difficultés, les rencontres, les apprentissages et formations, toutes ces couleurs de la vie m’apprennent, me forment constamment et me donnent de nombreuses occasions de m’émerveiller de la vie et des personnes que je rencontre.

Le métier de conseillère conjugale et familiale est mal connu et peu valorisé malheureusement. Cette situation m’oblige fréquemment à chercher à créer des opportunités d’apporter de l’accompagnement différemment : à travers des articles, des ateliers, des conférences, des interviews etc…

Tout ce qui informera le couple ou la famille de ses possibles me semble intéressant. Car je crois que le couple est un lieu de crises, certes, pour nous apprendre qui nous sommes et qui nous voulons être, mais aussi, si on en prend soin de façon constructive, il peut nous apporter beaucoup de bonheur et contribuer à nous faire vivre en bonne santé pour très longtemps.

Sophie Mercier