Dans ma carrière de conseillère conjugale et familiale, j’ai eu l’occasion de croiser beaucoup de parents en devenir ou de parents angoissés et perdus dans ces nouvelles données conjugales et familiales qu’est l’accueil d’un nouvel enfant.

Que ce soit lors d’une FIV (procréation assistée) qui a tendance à perturber l’entente sexuelle et identitaire des individus du couple ou lors de l’arrivée d’un bébé (peu importe le moment où ce bébé arrive, en premier ou plus tard, en premier couple ou en recomposition familiale), au delà du bonheur de son arrivée, Bébé suscite beaucoup de questionnements et de perturbations au sein du système mis en place avant lui.

Il y a quelques années,  avec une amie Psychologue, dans le cadre des missions du planning qui nous employait, nous avions créé un espace « devenir parent» en maternité  afin que les jeunes parents puissent venir chercher des informations et du soutien par rapport à la naissance.

Ce groupe n’a pas été fort soutenu par la maternité ni même par les parents, parce que, peut être, à ce moment là, la difficulté n’est pas de mise, ou même « ne pas être totalement heureux » ne fait pas partie des habitudes attendues à la naissance, sauf exception accidentelle à ce parcours de bonheur.

Non, à la naissance, on attend de vous deux (père et mère) que vous assuriez positivement ce qu’il vous arrive. Si vous êtes crevés, perdus, avec le babyblues, des douleurs, inquiets, … Ce n’est pas grave, ça passera, vous en avez de la chance d’accueillir ce petit bout de nouvelle vie. C’est absolument vrai. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faudrait taire toutes les angoisses qui naissent et commencer à imaginer que ces nouvelles données ne peuvent pas être améliorées pour que chacun puisse trouver sa place et son bien être.

Devenir parent est un bouleversement sans nom.  C’est une nouvelle situation qui peut susciter beaucoup de questions : vais je être à la hauteur (mieux ou moins bien que mes propres parents ?), cet enfant va t’il bien ? Qui vais je être comme parent ? Comment cela va se passer avec le père, la mère, les frères et sœurs, les grands parents, la nounou… ?

Devenir parent transforme aussi le couple. Les amoureux qui se laissaient vivre dans leur amour, vont être bien chamboulés dans leurs habitudes.

Comment fait on l’amour après la naissance, la libido a changé, mon corps a changé, bébé me prend toute la tête, le temps et (parfois les seins aussi) ?

Le papa, qui était le seul être aimé jusqu’à présent, peut se retrouver un peu perdu désormais, en partage avec ce nouvel amour pour la maman… ou le contraire bien entendu. Si maman est en fusion avec bébé, quelle place occupera le papa alors ? etc… De multitudes de situations, toutes aussi inquiétantes les unes que les autres pour les parents.

De nombreux parents vivent cette détresse quelques temps, ou quelques années plus tard : nous nous sommes tellement occupés de bébé (ou des enfants) que nous nous sommes perdus… Sommes nous encore des amoureux ?

Oui, l’enfant demande du temps, de l’investissement et de l’amour. Mais vous aussi. Il faudrait donc garder en tête que le couple amoureux, celui qui a été à l’origine de cette belle naissance, le couple des adultes (pas celui des parents que vous êtes devenus, mais des personnes qui ont des besoins aussi !) doit pouvoir se retrouver de temps en temps (les mamies, les amies, les baby sitters s’en feront une joie d’ailleurs !) pour continuer à cultiver le couple amoureux, qui est différent du couple parental.

Vous n’avez sans doute pas encore cela en tête maintenant, mais un jour, vos petits oisillons quitteront le nid pour voler de leurs propres ailes, et là, papa et maman, se retrouvent face à face, homme et femme, et que faire ?

Si notre vie de couple n’a été alimentée que par notre vie de parent, qu’allons nous devenir sans eux ? Les enfants ne devraient pas être la seule raison de vivre de leurs parents, cela crée des chaînes dont ils ont du mal à se défaire pour se réaliser eux mêmes.

Les parents qui sont eux, des adultes accomplis dans leur vie, parce qu’ils ont pris soin d’eux, montrent un bel exemple à leur enfant : celui de l’autonomie et de la responsabilité, du bien être et du développement personnel.

maman et enfant

maman et enfant

Car, lorsqu’on est bien avec soi, on est forcement bien avec les autres, y compris et surtout avec nos enfants !

 

 

 

 

 

One Thought on “Devenir parent, un sérieux changement pour votre couple et pour vous même

  1. Un bel article, très juste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Post Navigation