Eveiller son couple, une journée pleine de satisfactions !

 

1334

soleil en moi

 

 

Cette journée pour se consacrer au couple démarre de notre constat à tous, de ne pas avoir ni le temps ni même l’idée de s’arrêter ensemble sur : «  sommes-nous toujours bien ensemble et comment pouvons nous mieux être ? »

Un constat sur lequel tous les couples pourraient se pencher avant de s’attrister devant la routine et son déferlement d’insatisfactions.

Certains heureux d’entre nous, se questionnent, s’activent et cherchent les solutions. Plusieurs outils sont possibles pour activer l’évolution du couple.

Que ce soit au travers d’un bilan de couple (Une idée éclairée par le médecin psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille : Robert Neuburger : qui propose cette intelligente et nécessaire exploration avec le couple sous forme de bilan, analyse de la situation conjugale actuelle, pour remettre à niveau les différentes catégories à négocier dans le couple : comment on gère l’argent, la famille, le travail, les tâches, notre intimité, …

Ou à travers d’une journée d’éveil au couple, comme nous le proposerons régulièrement, pour aborder cette aventure sous 3 formes : la verbale, la nutritionnelle et hormonale et la sensitive ou d’autres stages et activités à faire à deux.

Il y a donc plusieurs façons positives de faire avancer la relation et d’amener de l’ouverture au sein de son couple, afin de s’y sentir toujours en épanouissement.

Alors, soit, vous êtes des créatifs et vous nourrissez d’emblée votre couple ou alors, vous êtes dans la lune de miel et la PEA (hormone de la passion) vous drogue encore ou alors, vous êtes dans l’attitude « victime » du manque de soin du couple, croyance qui vous ne vous fera pas sortir de la routine…

Ce n’est pas ce que j’ai observé lors de cette journée d’éveil. Les couples arrivent, maladroits et distants et repartent souriants et proches. Comme si en effet, ces prises de conscience et ces exercices proposés sur le « nourrir ensemble » avaient eu l’effet escompté, grâce à la grande confiance des personnes participantes et leur bienveillance échangée, mais aussi grâce à la l’incroyable collaboration que nous entretenons dans ces différentes approches.

Nous avons constaté que l’alchimie de 3 professions complémentaires pouvait déboucher sur une évolution du couple.

D’entrée de gamme, nous leur ouvrons les portes de la communication, avec des exercices issus de la PNL, de la psychologie positive et de la verbalisation sur la relation. Comprendre en effet que celui avec qui nous communiquons est « autre » et comment en tenir compte pour faire passer nos messages, envies, désirs est un premier pas vers un mieux vivre ensemble. Quels sont nos objectifs de couple, nos vœux pour la suite. Nos pensées sont construites : nous pouvons donc, dans une démarche de communication positive, changer nos objectifs pour redéfinir notre relation. C’est dans cet atelier que nous travaillons nos constructions mentales, notre verbalisation.

Unknown3

Ensuite, nous prenons le temps de découvrir, d’apprivoiser et de comprendre comment favoriser nos échanges chimiques et hormonaux pour modifier notre santé individuelle et relationnelle, notre humeur et notre capacité à être dans un présent heureux.

Unknown2

Pour terminer la journée, nous nous retrouvons dans un écrin de douceur, offert par les jeux sensitifs et relationnels chaleureux, qui permettent une forme de lâcher-prise et de conscience de notre vie émotionnelle, en touchant notre cœur et nos sens.

Unknown

Une vraie attention à l’être, à la relation, au soin à donner à ce qui nous est précieux, c’est à dire, notre individu social, physique et amoureux.

C’est une invitation à se poser, à se questionner, à s’accomplir soi, ou à deux, pour recevoir un cadeau inestimable : celui d’être respecté et aimé.

A travers cet article, je souhaite remercier toutes les personnes qui nous ont accompagnées hier pour leur grande richesse relationnelle, mais aussi mes deux complices Salomé Mulongo ( son site ) et Françoise Van Elst (son site ), envers qui j’ai beaucoup d’admiration et de reconnaissance.

Vivement les prochaines journées: le 26 mai et le 3 juin !

Si vous êtes intéressés d’y participer, contactez-nous !

eveil_couple2 - FB1

 

 

 

 

 

dsc_0698

L’amour reconnecté

Comprendre et communiquer avec la personne que nous aimons n’est pas toujours aisé. Lorsque l’on ne se sent pas compris, écouté, soutenu, nous avons l’impression de ne plus être « connecté » à l’autre. De la distance s’installe et les frustrations arrivent. Cela est d’autant plus difficile qu’au début du couple, nous avons tant l’impression d’être sur la même longueur d’ondes. Mais c’était un leurre, notre aveuglement des débuts ne nous permet pas spécialement d’apprendre vraiment qui nous avons en face de nous, cet aveuglement nous permet de nous coller à un autre, après cela, à nous de faire sa connaissance, la vraie, la profonde et de rester ou non dans cette relation à la condition d’accepter cet autre et de le respecter tel qu’il a envie d’être.

Malgré nos intentions positives, nous n’arrivons pas toujours à faire comprendre notre amour. Nous nous trouvons dès lors dans des troubles de la communication, de la relation, qui génèrent souvent la crise.

 

dsc_0767

 

Lorsque vous voyagez, vous allez à la rencontre d’individus différents. Pour ce faire, si votre intention est de réellement « toucher » la réalité d’une autre ethnie, vous allez préparer cette rencontre : apprendre la langue (ou du moins quelques éléments) mais aussi apprendre qui ils sont et comment ils fonctionnent. Quelles sont leurs représentations du monde, leurs valeurs, leurs habitudes, … pour ne pas commettre d’erreurs ni d’impairs en imposant notre façon d’appréhender la relation et le monde. En général, nous sommes assez prudents dans ces situations. Parfois dérangés, effrayés, frustrés devant tant de différences … nous essayons quand même d’aller dans cette rencontre.

C’est exactement la même chose dans un couple. Nous sommes face à un individu totalement différent. Si nous choisissons de l’aimer, nous devrions essayer d’appréhender son monde, et il devrait faire la même chose pour nous. C’est en faisant cela que le couple peut diminuer ses frustrations et mieux comprendre ce qu’il s’y passe et quels en sont les enjeux.

Gary Chapman, auteur et conseiller conjugal américain, a observé 5 langages qui circulent dans l’amour.

L’intérêt de son travail est d’amener le couple à la réflexion autour du ou des langage (s) que chacun préconise. L’autre pourra alors mieux connaître son partenaire et lui offrir ce qu’il attend, pour qu’il se sente aimé. Les frustrations diminuent et le plaisir circule lorsque chaque personne se sent aimée. La communication devient plus facile, plus compréhensive, bienveillante.

Quels sont ces langages de l’amour, comment chacun de nous se sent le mieux aimé ?

  • Avec des paroles valorisantes :  Dans ce langage, on se sent aimé par les paroles d’encouragement (ce que tu fais est merveilleux, continue, bravo, …), les compliments (comme tu es beau, belle, fort, …) et les mots gentils (petits messages d’amour, SMS, lettres ou mail d’amour…)
  • Avec des attentions, des cadeaux : pas la peine d’en faire de gros ou de chers, ce qui compte surtout, c’est avoir l’intention de faire plaisir. Avoir compris ce que l’autre aime et le lui offrir en surprise… est un langage de l’amour.
  • Avec des services rendus. Je t’aide donc je t’aime. Au plus je fais à ta place, au plus je te dis que je t’aime. Je fais la vaisselle à ta place, je nettoie pour toi, je repasse tes chemises …
  • Avec des moments de qualité. Nous parlons bien de qualité. Ceux qui aiment ce langage sont bien d’accord sur le fait que ce n’est aucunement la quantité ou même la longueur du temps passé ensemble qui prime mais la qualité. Donc, prévoir un petit moment à deux en étant bien concentré sur la relation, est un moment de qualité. Que ce soit un We ou une soirée, même à la maison, mais dans l’attention à l’autre, dans la communication, l’interêt de s’intéresser vraiment à l’autre.
  • En se touchant. C’est certainement celui qui nous semble le plus évident… quoi que… Se toucher, s’embrasser, faire l’amour, se câliner, se masser, se dorloter, se prendre la main, s’étreindre sont toutes des actions pour se montrer de l’amour dans ce langage…

 

Que faire de tout cela  ?

 

Il sera très important et opportun de discuter de ces différents langages en couple. Mieux vaut en discuter hors conflit, lors d’un moment de tendresse ou de calme. Ou avec un conseiller conjugal, qui pourra faire ce travail en gérant les émotions qui circuleront. Il se dira dans le couple, ce que nous préférons dans ces langages, comment on les classe, du plus important au moins important. Ce sera nécessaire d’exprimer ses attentes, et surtout le plus important : accepter que l’autre soit différent de nous dans ces différentes façons de montrer l’amour. Ensuite, essayer le mieux possible de communiquer son amour comme l’autre le voudrait, juste parce que c’est important que chacun se sente aimé comme il en a besoin. Dans ces conditions là, nous nous reconnectons à l’autre et l’amour peut circuler et nous remplir.

 

Unknown

Le partage des tâches

 

Lorsque le couple s’installe dans une vie commune, il ne peut s’empêcher de se frotter aux différentes obligations domestiques de la vie quotidienne. A ce moment, nous sommes parfois confrontés à certaines luttes de pouvoir, certains partages du territoire. Qui va faire quoi dans la maison? Qui s’occupe du linge, de la cuisine, des poubelles…?

Read More →

Eduquer son enfant

Il y a toutes sortes de papas.  Il n’y a pas un modèle mieux qu’un autre modèle. Chaque expérience est unique et singulière. Chaque relation comporte sa quantité de joies et de peines, de plaisir et de difficultés et elle véhicule beaucoup d’apprentissages et de valeurs.  ET chaque histoire est merveilleuse.

Pour fêter les papas, je mets à l’honneur, Ces trois -ci qui m’ont confié leur histoire.

Read More →

dossier_accompagnement

 

Il est bien normal et naturel de parler du soutien incontestable que l’on offre à un membre qui souffre de maladie, ou de mal-être. Beaucoup de personnes se questionneront sur la façon d’aider, de soutenir et de nombreux articles et sites y consacrent du temps (quelques liens à titre d’exemple, en fin d’article)

Mais dans cette relation, il y a deux, voir plusieurs personnes qui souffrent. Que vivent des personnes qui soutiennent et accompagnent ce malheur, en étant « relativement «  impuissantes ? C’est la question que je pose dans cet article.

Read More →