14712555_1228643360531801_3951244562671278028_o

5 idées pour entretenir la flamme de votre couple

 

C’est la fin de l’année, il est l’heure des bonnes résolutions ? Entretenir la flamme fera j’espère, partie de vos priorités pour 2020 ! Pour ne pas se perdre, gardons en tête que le couple est un lieu où il est bon de se retrouver. Non pas sur un champs de bataille, mais sur un champs de fleurs, de ressourcement, de plaisir, de bien être. 

Oui, mais comment?

Voici 5 idées pour vous inspirer…

 

  1. Se retrouver une soirée par semaine. Chacun a son tour pour organiser la soirée. Le but est de se retrouver autour de ce que l’un de nous deux aime faire et de profiter pour entrer dans le monde de l’autre. Le connaitre, le (re)découvrir, l’apprendre…

C’est une soirée séduction, soyez extrêmement prévenants tous les deux. Faites vous belle-beau!

Faites de ce moment détente, plaisir et rire! On peut même envisager de se lire les 36 questions pour retomber amoureux d’Arthur Aron (1997),juste pour voir si sa théorie fonctionne !

 

  1. Quelques mots d’amour, toujours !

Repensez au pouvoir des mots d’amour. Ce qui est inscrit reste et peut se relire, c’est important.

Un simple  » je t’aime » ou  » bonne journée » sur le café de l’autre, un petit bonjour par SMS, un petit sexto, une lettre, un gentil mail … Vous n’êtes jamais acquis(e), n’oubliez pas de lui rappeler de votre amour. Après 30 années d’amour, Jacques laisse encore de temps en temps un post-it avec un mot tendre sur chaque marche de l’escalier quand Lucie rentre tard. Effet assuré !

 

3- Installer le symbolique.Vous n’en pouvez plus de prendre ses problèmes à cœur, cela prend trop de place dans vos discussions. Achetez-vous une peluche à l’effigie de monstre ou tout autre objet qui pourrait représenter le « problème » qui pollue l’ambiance.  Jacques Salomé parle lui même d’étron en plastique qu’on dépose sur la taie d’oreiller pour envoyer le message : « pas question de se coucher avec cela !… » Donner gentiment l’objet après avoir écouté, signifie que vous avez été une oreille attentive, mais que vous ne porterez pas ses problèmes et que vous lui demandez de le faire. Cette procédure symbolique amène l’humour et le décalage et cesse la prise de tête.

 

4- Le rendez vous sensuel. La fougue de nos jeunes années s’est peut être un peu dissipée, mais le plaisir du câlin reste présent. La peau continue à être un récepteur incroyable de sensations. Offrez-vous une formation en massage pour couple, une séance duo par deux professionnels, mais massez vous en sentant les frissons qui circulent ! Lisez un livre érotique ensemble, découvrez le plaisir de la communication sexuelle ( ce livre  74432632_443836822996786_1632094964118716416_n est très inspirant!

Installez le calme, l’intime, l’ambiance, les bougies, la musique et prenez le temps de vous cajoler l’un l’autre.

 

5- La boite à désir.Cette procédure doit être comprise et installée ensemble, pour être dans la complicité et le jeu.

Achetez-vous une belle boite : lorsque vous la laissez ouverte, vous signifiez à l’autre votre désir d’être charmé. Vous pouvez même y glisser un petit papier où vous auriez écrit votre fantasme… L’autre a le droit de ne pas vous répondre mais au moins, vous l’avez exprimé. Frank a écrit ce matin dans la boite à désir que ce soir, il aimerait qu’elle l’attende avec sa petite robe noire. Elle a répondu qu’elle voudrait qu’il porte son parfum préféré…

 

C’est le moment de préparer et de réfléchir à votre année bonheur en couple ! Le couple ne va pas toujours de soi, il est bon d’y faire le ménage, de lui remettre du baume au coeur, au corps…  Sous le sapin, un we en amoureux, un livre ou une activité à partager ?

 

 

portrait-2705249__340

« J’ai découvert tardivement dans ma vie d’homme que la tendresse, surtout dans la relation intime qui est celle d’un couple, n’est pas une question d’intention mais qu’elle ressemblait à une ascèse qui allait nous demander, à nous les hommes, vigilance, rigueur et compassion.

Pour baliser cette démarche, je propose quelques repères :

– Ne pas confondre tendresse et sentiment. La tendresse n’est pas un sentiment, c’est une qualité de la relation.

– Ce n’est pas l’amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c’est la qualité de la communication qui va circuler entre eux.

– La qualité de cette communication sera liée à l’écoute et à la satisfaction des besoins relationnels profonds de chacun des partenaires.

Vivre la tendresse supposera donc, au delà d’une intention, les possibles d’une spontanéité libérée des pièges habituels de la communication intime. Libérée aussi des trois grands ennemis de la tendresse :

1. la peur ou l’impérialisme de l’érotisation
2. la peur de la dépendance ou de la fusion
3. la peur des jugements de valeurs ou l’atteinte à l’image de moi.

Un des fondements à la tendresse partagée sera l’écoute et la satisfaction des besoins relationnels profonds de chacun des partenaires du couple.

– Besoin de se dire : avec des mots à moi dans les différents registres de la communication intime, au niveau des idées, des croyances, du ressenti, de l’imaginaire et même des fantasmes sans que ceux-ci menacent l’équilibre de l’autre.

– Besoin d’être entendu dans chacun de ces registres, non pas que j’attende que l’’autre soit d’accord avec moi, mais que je sente qu’il peut recevoir ce que je dis dans sa direction sans réagir, sans se sentir mis en cause.

– Besoin d’être reconnu tel que se suis et non pas tel que l’autre me voudrait avec parfois ce besoin d’être accepté inconditionnellement avec mes insuffisances, avec mes zones de vulnérabilité et mes limites.

– Besoin d’être valorisé, gratifié, d’avoir le sentiment que ce que je dis, que ce que je suis compte pour l’autre, a de la valeur pour lui.

La tendresse vécue suppose :
– une présence, être présent au présent
– une attentivité tournée vers l’autre
– une confirmation de l’autre, quand celui-ci à le sentiment qu’il est accueilli, reconnu, valorisé, accepté.
– une proximité, ce qui permet de mettre en jeu tous les langages de la tendresse, regards, vibrations émotionnelles, circulations des émotions.

La tendresse, en fin de compte, suppose une liberté d’être à la fois chez celui qui la donne et chez celui qui la reçoit. C’est cette liberté d’être que je souhaite à chacun. »

Jacques Salomé – extrait de Apprivoiser la tendresse

portrait-2705249__340

_DSC7196

Célibat et apprentissage d’une meilleure façon d’aimer

 

Un moment sans couple est un moment particulièrement propice à la réflexion sur soi, sur l’amour de soi, sur l’engagement que l’on désire, sur sa propre identité, ses évolutions, ses apprentissages : ne le zappez pas !

 

Entourez vous de personnes ressources, des réflexions constructives sur ce que vous avez vécu. Ne remettez pas ce que vous avez de plus précieux (votre cœur) dans les mains de l’inconnu sans avoir compris l’histoire précédente, sans avoir digérer le contenu de la souffrance vécue. C’est risqué de reprendre la même histoire, avec d’autres acteurs. La vie nous propose de vivre les mêmes choses tant que nous ne prenons pas les bonnes décisions pour nous même.

 

Si chaque rencontre est vécue comme « expérience à vivre » cela permet de déjà sortir d’un statut de victime de l’autre. Qu’est ce que j’ai appris comme information sur moi dans cette relation, et d’actionner un mouvement libérateur.

 

La première information est de repérer dans la relation et les moments partagés, les attitudes qui ont stressé et les réactions vécues.  C’est parfois minime, mais c’est déjà indicateur.

Il est fort probable que nous sommes sauveurs si nous acceptons très souvent de nous accommoder d’attitudes stressantes pour nous. Une relation doit être fluide et heureuse. Pas stressée et blessante.

Mettre en conscience les attitudes qui peuvent déjà déterminer un type relationnel, va nous permettre de ne pas les reproduire. C’est en cela qu’il est important de faire des bilans relationnels.

 

Dans une relation, on est ou on n’est pas. On nait ou on nait pas.C’est un tord de croire que les sentiments, les inclinaisons peuvent arriver par la suite, ou de penser que l’autre va devenir à un moment donné un autre. Personne ne peut deviner ce que votre cœur est en train de vivre, il n’y a que vous qui le ressentez.

 

Pas d’acharnement thérapeutique pour les sentiments !

 

C’est fluide ou pas, c’est évident ou pas.  ET si cela était le cas et que cela a changé, il faut agir rapidement, sans patience. La guérison spontanée n’arrivera pas…  Il y a une action derrière chaque bonheur. Si la relation est heureuse c’est l’indication. Si je suis tel(le) que je veux être, et que l’autre reste souriant à cela, il n’y aura pas de stress.  Par contre, si vous vous adaptez à quoi que ce soit, c’est dangereux.

Nous pouvons être gentil, c’est indispensable, mais pas dans l’abnégation.

 

Ne faites pas « fi » de quoi que ce soit, c’est risqué de vous embarquer dans une toile difficile à vivre, vous méritez le meilleur pour vous même.

L’absence de patience est un très bon moteur de changement. Et aussi un acte respectueux pour soi.

 

Chaque relation est un apprentissage, chaque échange est un apprentissage. Nous sommes en chemin pour découvrir la meilleure façon d’aimer.

 

 

Quand la vie est perçue comme une aventure merveilleuse, elle est toujours gagnante.photo

PNG04

LE SLOW SEX
Le trio formé par Sophie Mercier, conseillère conjugale et familiale, Salomé Mulongo, naturopathe et nutrithérapeute et Françoise Van Elst, thérapeute psycho-corporelle, va vous emporter cette fois, dans cette aventure de la construction du lien sexuel et de ses exploitations corporelles.

En effet, à tout moment de son histoire, l’individu se pose la question de savoir comment il peut faire évoluer sa sexualité. Comment améliorer sa relation sexuelle de façon physique, relationnelle et sensitive ?

Trois approches complémentaires défendues par trois expertes et complices dans la vie.

En conférence ou, en journée et en voyage, nous vous emportons dans nos expériences et vous proposons ces apprentissages de façon ludique, sensuelle et respectueuse.

Au programme :

les 5 sens seront en éveil !

par, entre autres l’approche et l’apprentissage de

Jeux relationnels
Communication sexuelle
Massage tantra pour le couple
Nutrition sexuelle
Ecriture érotique
Explorations sensitives
Sexualité féminine et masculine

Eveiller son couple, une journée pleine de satisfactions !

 

1334

soleil en moi

 

 

Cette journée pour se consacrer au couple démarre de notre constat à tous, de ne pas avoir ni le temps ni même l’idée de s’arrêter ensemble sur : «  sommes-nous toujours bien ensemble et comment pouvons nous mieux être ? »

Un constat sur lequel tous les couples pourraient se pencher avant de s’attrister devant la routine et son déferlement d’insatisfactions.

Certains heureux d’entre nous, se questionnent, s’activent et cherchent les solutions. Plusieurs outils sont possibles pour activer l’évolution du couple.

Que ce soit au travers d’un bilan de couple (Une idée éclairée par le médecin psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille : Robert Neuburger : qui propose cette intelligente et nécessaire exploration avec le couple sous forme de bilan, analyse de la situation conjugale actuelle, pour remettre à niveau les différentes catégories à négocier dans le couple : comment on gère l’argent, la famille, le travail, les tâches, notre intimité, …

Ou à travers d’une journée d’éveil au couple, comme nous le proposerons régulièrement, pour aborder cette aventure sous 3 formes : la verbale, la nutritionnelle et hormonale et la sensitive ou d’autres stages et activités à faire à deux.

Il y a donc plusieurs façons positives de faire avancer la relation et d’amener de l’ouverture au sein de son couple, afin de s’y sentir toujours en épanouissement.

Alors, soit, vous êtes des créatifs et vous nourrissez d’emblée votre couple ou alors, vous êtes dans la lune de miel et la PEA (hormone de la passion) vous drogue encore ou alors, vous êtes dans l’attitude « victime » du manque de soin du couple, croyance qui vous ne vous fera pas sortir de la routine…

Ce n’est pas ce que j’ai observé lors de cette journée d’éveil. Les couples arrivent, maladroits et distants et repartent souriants et proches. Comme si en effet, ces prises de conscience et ces exercices proposés sur le « nourrir ensemble » avaient eu l’effet escompté, grâce à la grande confiance des personnes participantes et leur bienveillance échangée, mais aussi grâce à la l’incroyable collaboration que nous entretenons dans ces différentes approches.

Nous avons constaté que l’alchimie de 3 professions complémentaires pouvait déboucher sur une évolution du couple.

D’entrée de gamme, nous leur ouvrons les portes de la communication, avec des exercices issus de la PNL, de la psychologie positive et de la verbalisation sur la relation. Comprendre en effet que celui avec qui nous communiquons est « autre » et comment en tenir compte pour faire passer nos messages, envies, désirs est un premier pas vers un mieux vivre ensemble. Quels sont nos objectifs de couple, nos vœux pour la suite. Nos pensées sont construites : nous pouvons donc, dans une démarche de communication positive, changer nos objectifs pour redéfinir notre relation. C’est dans cet atelier que nous travaillons nos constructions mentales, notre verbalisation.

Unknown3

Ensuite, nous prenons le temps de découvrir, d’apprivoiser et de comprendre comment favoriser nos échanges chimiques et hormonaux pour modifier notre santé individuelle et relationnelle, notre humeur et notre capacité à être dans un présent heureux.

Unknown2

Pour terminer la journée, nous nous retrouvons dans un écrin de douceur, offert par les jeux sensitifs et relationnels chaleureux, qui permettent une forme de lâcher-prise et de conscience de notre vie émotionnelle, en touchant notre cœur et nos sens.

Unknown

Une vraie attention à l’être, à la relation, au soin à donner à ce qui nous est précieux, c’est à dire, notre individu social, physique et amoureux.

C’est une invitation à se poser, à se questionner, à s’accomplir soi, ou à deux, pour recevoir un cadeau inestimable : celui d’être respecté et aimé.

A travers cet article, je souhaite remercier toutes les personnes qui nous ont accompagnées hier pour leur grande richesse relationnelle, mais aussi mes deux complices Salomé Mulongo ( son site ) et Françoise Van Elst (son site ), envers qui j’ai beaucoup d’admiration et de reconnaissance.

Vivement les prochaines journées: le 26 mai et le 3 juin !

Si vous êtes intéressés d’y participer, contactez-nous !

eveil_couple2 - FB1