DSC_9038

DSC_9038

 

Le mardi 25 avril à 19H

 

Notre soirée « mardis de l’amour » vous propose un nouveau repas –débat autour des

Ruptures et nouveaux départs dans l’amour.

 

En couple ou célibataire, nous sommes confrontés à cette réflexion : tout au long de notre vie, nous vivons des ruptures et des nouveaux départs.

Des ruptures dans notre vie de couple parce qu’un évènement a provoqué un séisme dans la relation, ou une rupture et la fin d’une relation. Ces situations provoquent de la souffrance et beaucoup de réflexions sur nous et sur la gestion de notre vie, et nous emmènent vers le renouveau. Comment faire pour optimiser ces nouvelles opportunités (dans le couple et dans la vie) Comment faire le deuil de ce que nous avions et nous n’aurons plus ? Comment se découvrir et retrouver la paix avec soi et avec l’autre ? Comment se remettre à s’aimer et à aimer ?

Quelques questions parmi tant d’autres autour desquelles nous vous proposons le débat de ce 25 avril.

 

Ne tardez pas à réserver votre place via mail (mercier.sophie.couple.famille@gmail.com) ou sur la page Facebook, en mentionnant le nom des participants et en versant sur le compte de Daniela Cisamolo BE79 0639848408 33 un acompte de 15 euros, qui vous permet de garantir votre présence.

Au plaisir de vous compter parmi nous

 

Daniela et Sophie

 

photo

 

 

 

Les Mardis de l’amour vous invitent à leur repas débat

« Intimité, sensualité et sexualité »

 

 

Le mardi 7 mars 2017 à 19H

 

Au Tire-Bouchon à Nalinnes, route de Phillipeville 11

35 euros par personne : repas et conférence.

En Compagnie de Daniela Cisamolo (psychologue et sexologue) et Sophie Mercier (Conseillère conjugale et familiale)

 

Réservation obligatoire :

 

Renseignements sur notre page Facebook » les Mardis de l’amour » ou

au 0477/406 723 ou mercier.sophie.couple.famille@gmail.com (Sophie Mercier) ou 0476/891 158 ou aleinda1@hotmail.com (Daniela Cisamolo)

Le versement d’un acompte est nécessaire pour réserver votre place antoine-lola2

antoine-et-lola

Beaucoup de personnes arrivent dans nos consultations avec des manques, des regrets, des déceptions, des frustrations, des peurs, etc. Rarement, ils arrivent en nous disant que tout va pour le mieux. C’est pourquoi Salomé et moi avions envie de proposer des soirées de prévention, des soirées qui nous mènent dans des réflexions de l’ordre de  » que faire pour que cela ne nous arrive pas?  »

 

 

automne

Dans le renforcement positif des attitudes qui prennent soin de notre santé et de notre relation conjugale, nous ne pouvons que prendre plaisir à notre vie.

 

images

Mais, à chaque saison, nous devrions adopter des attitudes différentes pour respecter notre rythme et notre métabolisme, c’est pourquoi nous vous proposons d’en parler, lors de ce cycle de conférences.

En automne, comment renforcer son couple et son corps en douceur?

Read More →

dsc_0698

L’amour reconnecté

Comprendre et communiquer avec la personne que nous aimons n’est pas toujours aisé. Lorsque l’on ne se sent pas compris, écouté, soutenu, nous avons l’impression de ne plus être « connecté » à l’autre. De la distance s’installe et les frustrations arrivent. Cela est d’autant plus difficile qu’au début du couple, nous avons tant l’impression d’être sur la même longueur d’ondes. Mais c’était un leurre, notre aveuglement des débuts ne nous permet pas spécialement d’apprendre vraiment qui nous avons en face de nous, cet aveuglement nous permet de nous coller à un autre, après cela, à nous de faire sa connaissance, la vraie, la profonde et de rester ou non dans cette relation à la condition d’accepter cet autre et de le respecter tel qu’il a envie d’être.

Malgré nos intentions positives, nous n’arrivons pas toujours à faire comprendre notre amour. Nous nous trouvons dès lors dans des troubles de la communication, de la relation, qui génèrent souvent la crise.

 

dsc_0767

 

Lorsque vous voyagez, vous allez à la rencontre d’individus différents. Pour ce faire, si votre intention est de réellement « toucher » la réalité d’une autre ethnie, vous allez préparer cette rencontre : apprendre la langue (ou du moins quelques éléments) mais aussi apprendre qui ils sont et comment ils fonctionnent. Quelles sont leurs représentations du monde, leurs valeurs, leurs habitudes, … pour ne pas commettre d’erreurs ni d’impairs en imposant notre façon d’appréhender la relation et le monde. En général, nous sommes assez prudents dans ces situations. Parfois dérangés, effrayés, frustrés devant tant de différences … nous essayons quand même d’aller dans cette rencontre.

C’est exactement la même chose dans un couple. Nous sommes face à un individu totalement différent. Si nous choisissons de l’aimer, nous devrions essayer d’appréhender son monde, et il devrait faire la même chose pour nous. C’est en faisant cela que le couple peut diminuer ses frustrations et mieux comprendre ce qu’il s’y passe et quels en sont les enjeux.

Gary Chapman, auteur et conseiller conjugal américain, a observé 5 langages qui circulent dans l’amour.

L’intérêt de son travail est d’amener le couple à la réflexion autour du ou des langage (s) que chacun préconise. L’autre pourra alors mieux connaître son partenaire et lui offrir ce qu’il attend, pour qu’il se sente aimé. Les frustrations diminuent et le plaisir circule lorsque chaque personne se sent aimée. La communication devient plus facile, plus compréhensive, bienveillante.

Quels sont ces langages de l’amour, comment chacun de nous se sent le mieux aimé ?

  • Avec des paroles valorisantes :  Dans ce langage, on se sent aimé par les paroles d’encouragement (ce que tu fais est merveilleux, continue, bravo, …), les compliments (comme tu es beau, belle, fort, …) et les mots gentils (petits messages d’amour, SMS, lettres ou mail d’amour…)
  • Avec des attentions, des cadeaux : pas la peine d’en faire de gros ou de chers, ce qui compte surtout, c’est avoir l’intention de faire plaisir. Avoir compris ce que l’autre aime et le lui offrir en surprise… est un langage de l’amour.
  • Avec des services rendus. Je t’aide donc je t’aime. Au plus je fais à ta place, au plus je te dis que je t’aime. Je fais la vaisselle à ta place, je nettoie pour toi, je repasse tes chemises …
  • Avec des moments de qualité. Nous parlons bien de qualité. Ceux qui aiment ce langage sont bien d’accord sur le fait que ce n’est aucunement la quantité ou même la longueur du temps passé ensemble qui prime mais la qualité. Donc, prévoir un petit moment à deux en étant bien concentré sur la relation, est un moment de qualité. Que ce soit un We ou une soirée, même à la maison, mais dans l’attention à l’autre, dans la communication, l’interêt de s’intéresser vraiment à l’autre.
  • En se touchant. C’est certainement celui qui nous semble le plus évident… quoi que… Se toucher, s’embrasser, faire l’amour, se câliner, se masser, se dorloter, se prendre la main, s’étreindre sont toutes des actions pour se montrer de l’amour dans ce langage…

 

Que faire de tout cela  ?

 

Il sera très important et opportun de discuter de ces différents langages en couple. Mieux vaut en discuter hors conflit, lors d’un moment de tendresse ou de calme. Ou avec un conseiller conjugal, qui pourra faire ce travail en gérant les émotions qui circuleront. Il se dira dans le couple, ce que nous préférons dans ces langages, comment on les classe, du plus important au moins important. Ce sera nécessaire d’exprimer ses attentes, et surtout le plus important : accepter que l’autre soit différent de nous dans ces différentes façons de montrer l’amour. Ensuite, essayer le mieux possible de communiquer son amour comme l’autre le voudrait, juste parce que c’est important que chacun se sente aimé comme il en a besoin. Dans ces conditions là, nous nous reconnectons à l’autre et l’amour peut circuler et nous remplir.

 

_DSC4434

Pourquoi Nourrir le couple ?

 

En compagnie de Salomé Mulongo  de Nutrition Plaisir, nous vous apportons des recettes pour améliorer la vie de couple. En prenant soin de la relation dans les attitudes et dans l’assiette, nous allons vers le mieux être ensemble.

Donnons- nous rendez vous en septembre, pour une nouvelle édition de cette conférence, avec impatience.

 

DSC_9506DSC_9507